Les troubles musculo-squelettiques

Les troubles musculo-squelettiques se manifestent au fil du temps par l’apparition de douleurs, de raideurs, de gênes ou de perte musculaire lors des mouvements ce qui peut entrainer une incapacité de travail.


Les troubles musqulosquelettiques : personne qui a mal au dos à cause d'une mauvaise posture à son bureau

Qu'est-ce qu'un trouble musculo-squelettique ?


L’expression « trouble musculo-squelettique », ou TMS, regroupe l'ensemble des maladies localisées au niveau des articulations : poignets, coudes, épaules, rachis ou encore genoux.

Ces pathologies concernent les muscles, tendons et gaines tendineuses, les nerfs, les bourses séreuses, les vaisseaux sanguins, les articulations, les ligaments, à la périphérie des articulations des membres supérieurs, de la colonne vertébrale et des membres inférieurs.


Source : https://travail-emploi.gouv.fr/sante-au-travail/


Quels sont les TMS les plus fréquents ?

C'est quoi un trouble musculo-squelettique
  • Au niveau des poignets et des mains : syndrome du canal carpien, tendinites ;

  • Au niveau des épaules : syndrome de la coiffe des rotateurs, tendinites ;

  • Au niveau des coudes : l’épicondylite ;

  • Au niveau du dos : lombalgie, sciatique, hernie discale ;

  • Au niveau du cou : cervicalgies


Quels sont les facteurs de risques ?

  • Les facteurs biomécaniques :

  • La répétitivité des gestes (par exemple bras tendus) ou les gestes nécessitant de la précision ;

  • Une mauvaise posture, statique et maintenue durant de longues périodes ;

  • Des efforts excessifs, comme le port de charges lourdes.


  • Les facteurs organisationnels :

L’émergence des troubles musculo-squelettiques chez le salarié peut être liée à l’organisation ou aux conditions du travail. Des horaires et un rythme lourd de travail, une surcharge des tâches, le manque de pauses, ou encore des contraintes de temps font partis des facteurs identifiés.


  • Les facteurs psychosociaux :

  • Un travail monotone et insatisfaisant

  • Le manque de reconnaissance de la hiérarchie

  • Des délais ou des objectifs surréalistes ou manquants de clarté

  • La surcharge des tâches ou l’intensification des horaires

  • De mauvaises relations sociales, des contacts difficiles avec les collaborateurs

  • L’insécurité de l’emploi


  • Les facteurs individuels :

Le sexe, l’âge, le poids, les maladies chroniques, la fatigue, la santé physique et psychologique, etc. sont des facteurs propres à chaque personne et qui ont leur importance dans le développement des troubles musculo-squelettiques.




Des solutions ergonomiques existent pour lutter contre les TMS, consultez notre page accessoires ergonomiques de bureau pour trouver le matériel le plus adapté à vos besoins.

11 vues
Posts Récents